Sélectionner une page

Article paru sur le site PourMetz le 28 mars 2017 :

Intervention de Françoise Grolet lors du vote du budget primitif 2017 de Metz Métropole, le 27 mars 2017 :

Monsieur le Président,

Je note un grand absent dans ce budget, qui avait pourtant fait l’objet d’une annonce surprise au dernier Conseil, puis nourri les discussions de nos concitoyens ensuite… Je veux parler du nouveau siège de Metz-Métropole.
En Commission, on nous a livré des données financières détaillées : Metz-Métropole dépense 1 million trois cent mille euros de loyers par an. Le projet est annoncé à 22-26 millions € pour 9 000 m2 de surface.

Votre vice-président, M Hory, a déployé beaucoup d’efforts pour nous persuader que le débat commence seulement maintenant. Pour ma part, je pense que la décision est déjà prise, et que nous serons mis devant le fait accompli. Sur l’emplacement du dépose-minute que tout le monde regrette, non loin du centre commercial XXXL Muse, et à côté de ce cher Palais des Congrès : le Palais des dirigeants de la Métropole !

Je redirai donc que l’argument de la « gestion de bon père de famille », qui est brandi pour arrêter de dépenser + d’1 M€ de loyers par an, ne tient pas.

  • Un bon père de famille n’aurait pas laissé filer une telle dépense depuis 9 ans: 1,3 millions par an !
  • Et surtout, un bon père de famille ne ferait pas un raisonnement de court terme, dans une logique purement comptable, en bétonnant encore pour s’installer dans des bureaux neufs, dans une construction non-durable, tout en créant des nouvelles friches dans les bâtiments que l’on quitte. Ce coût environnemental devrait apparaître dans les comptes !

Un bon père de famille rénoverait, au prix d’un investissement peut-être supérieur, un site qu’il a dans son patrimoine : ça, c’est de la gestion durable ! Et des sites à réutiliser, cela ne manque pas à Metz. Des casernes, des hôpitaux, la grande Poste, les bâtiments historiques de Bon-Secours qui vont être à moitié détruits:

Ex-Hôpital Bon Secours : le bâtiment historique qui va être partiellement détruit.

Cette rénovation serait un projet d’utilité publique, et je vous demande d’y réfléchir encore.

On comprend bien que tout est fait par vous pour saturer, voire renflouer la ZAC de l’Amphithéâtre. Elle doit marcher à tout prix, au détriment du reste.

Et alors que l’on communique beaucoup sur l’investissement privé du chantier Muse, en réalité, l’argent public accompagne allègrement le mouvement.

Françoise Grolet

Présidente du groupe FN au Conseil municipal de Metz
Conseiller régional Alsace | Champagne-Ardenne | Lorraine